18 mois plus tard : nos achats les plus utiles… jusqu’à maintenant

“On a besoin de ça ???”

Une fois la maison vendu, nous avons franchi un point de non-retour; nous allions vraiment acheter un bateau! Nous le ferions vraiment ! La question “On a besoin de ça” est alors soudainement apparu dans toutes les conversations.

En premier quand le premier défi de taille est apparu: passer d’une maison 2 étages, 2 200 pieds carrés, à seulement 25 boîtes. “Avons-nous vraiment besoin de deux sets de draps ? Et le presse-ail ? Va-t-on seulement trouver de l’ail?” On savait que chaque boite aller coûter une fortune a envoyer jusqu’en Georgie… Le contenu devait en valoir la peine et le prix! Mais plus important encore; il allait falloir réussir à rentrer tout ça sur Pablo ! Pendant des semaines, nous apportions des choses au sous-sol dans la pile “à vendre/à donner”. Si on ne devait pas redescendre le chercher quelques jours plus tard parce que nous ne pouvions pas nous en passer, il restait là dans sa pile. Sinon, celui qui en avait besoin argumentait auprès de l’autre la nécessité de le promouvoir dans la “pile à apporter”. Certain ont suscité des débats passionnés (on se souviendra tous de la discusssion autour du press-lime!). Mais si aucun argument n’était assez convaincant, nous allions faire sans! Les choses auquelles nous ne pouvions pas mettre un prix pouvaient être promues dans la pile “à entreposer”. Afin de réduire les coûts, nous ne payons pas d’entrepots comme bien d’autres cruisers mais “empruntons” des parties de sous-sol des membres de la famille. Et la dernière chose que nous voulons, c’est imposer ce projet sur les gens autour de nous, alors peu de choses ont réussi à atteindre la pile destiné à l’entroposage…

Une fois notre vie empaqueté dans 25 boites, la question de savoir si nous en avions besoin est réapparu dans les discussions. Chaque article de blog lu ou discussion avec un autre cruiser mettait en évidence le peu que nous avions. “Tout le monde a une planche de SUP! Et un drone! Chose certaine, on doit bien avoir besoin de ces pantalons de pluie à 1000$ pour le mauvais temps? Wow, le manteau est encore plus cher!”. Heureusement, nous avons attendu et sommes monté à bord avec nos 25 boîtes.

Au fil des mois qui ont suivi, nous avons acheté bien sur acheté ce qui manquait. Mais bien peu. Voici quelques uns de nosachats préférés, des choses qui sont utilisées chaque semaine, voire chaque jour.

Frontale

Nous avons échangé nos vieilles frontales Black Diamond, qui avaient fait tant de voyages de camping, pour leur tout nouveau modèle. La raison principale ; la lumière rouge pour la navigation de nuit. La lumière rouge au final a vu bien peu d’usage. Mais la lumière, beaucoup plus puissante, est très utile pour retrouver Pablo lorsque qu’on revient après un feu sur la plage. Et la plus longue durée de vie des batteries signifie que c’est la seule lumière que j’utilise quand je travaille, relèguant notre collection de flashlights .. quelque part (je me pose vraiment la question où présentement). Ma frontale est bien plus tachée par la graisse, la poussière de fibre de verre et l’eau de cale que par les romantiques embruns salin. Mais elle est parfaite; je ne la changerais pour aucun autre model!

Outil oscillant Fein

Vous n’avez pas être d’accord avec moi sur ce point, mais je pense que ce n’est qu’une question de temps avant que vous ne soyez obligé de faire face à la dure vérité. Soit vous avez un bateau tout neuf, soit vous allez devoir couper le votre petit a petit! Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai du couper une parti des mur en fibre de verre ou des armoires pour accéder à un fil, chasser une fuite ou faire une coupure nette au travers du pont. Les lames Bosch sont d’un bon rapport qualité-prix et conservent leur tranchant longtemps, mais elles sont souvent trop larges. Il vaut donc la peine d’obtenir quelques largeurs différentes.

Glacière

L’un des derniers achats impulsifs que nous avons fait avant de partir : notre glacière. Bien sûr, nous l’utilisons comme glacière lorsque nous devons décongeler notre réfrigérateur (ce qui doit être fait toutes les deux semaines sur Pablo). Mais elle est tellement plus! C’est notre siège dans l’annexe. Elle sert aussi à ranger nos chaussures, histoire de garder le sable à l’extérieur et nous assurant du coup que nous avons quelque chose à chausser quand nous arrivons à terre (j’ai souvent du faire l’épicerie nu pieds..). C’est aussi l’endroit où nous mettons l’épicerie sur le chemin du retour, gardant la farine à l’abri des vagues. Tous les 3 jours, elle devient notre machine à laver gros format. C’est le bain la piscine privée des enfants. C’est notre chaise à la plage, ou notre table de picnic. Tout ça pour seulement 60$. Le meilleur achat impulsif que nous ayons jamais fait !

Multimètre à pince DC Klein

On a beaucoup d’outils sur Pablo. Mais sans aucun doute, c’est lui qui semble collé à ma main. Tracer des fils, chasser les courants errant, déterminer la réelle consommation électrique d’un appareil, diagnostiquer les moteurs en panne ou les interrupteurs et disjoncteurs défectueux, valider la polarité du voltage avant de brancher un pilote automatique tout neuf à 3000$ qui fondrait si on se trompait de câblage… Pour de nombreuses raisons, il semble que je n’ai jamais le temps de le remettre à sa place avant de le ressortir. A tel point qu’il a officieusement gagné sa place sur la table des cartes. Le nôtre permet d’enregistrer le voltage min/max ; ce qui est utile pour dépanner les alarmes aléatoires de basse tension de votre tout nouveau vhf (fusible en ligne défectueux), a une lumière LED intégrée pour voir ce que vous faites (parce que vous utiliserez tellement votre lampe frontale que parfois, vous devrez recharger les piles) et toute la batteries d’options qui semblent tellement inutile et que vous allez finir par utilisez plus souvent que nous ne le souhaitez. Il est cher, mais de bonne qualité et surtout, fiable. Tellement que les autres cruisers vont commencer à vous demander de venir valider la lecture de leurs multimètre bon marché… (yup, c’est arrivé plus d’une fois !)

Journée typique à bord de Pablo. Panneau électrique ouvert pour trouver une baisse de voltage problématique, moteur de pompe hydraulique démonter pour expliquer pourquoi le casing est électrifié, panneau d’instruments électronique ouvert pour tracer un fil intermittent et trou dans la bibliothèque pour nous permettre de passer du nouveau filage..
Et au centre de tout ça? Multimètre, Fein oscillant et frontale!

Machine à coudre

Il y a 8 ans, nous avons décidé d’investir dans une meilleure couverture hivernale pour Sputnik, notre précédent voilier. Nous voulions quelque chose qui protège mieux et qui soit plus rapide à installer que d’essayer de patenter à chaque année quelque chose faite avec des bâches bon marché qui finissait en lambeaux prenait la poubelle le printemps venu. Après quelques soumissions, la moins cher étant de +2500$, j’ai décidé d’acheter une machine à coudre Sailrite. Quelques semaines de d’efforts et 1500$ plus tard, nous avions une nouvelle couverture d’hiver sur mesure et nous avions surtout acquis une bonne dose d’expérience dans la conception de projet sans patron et de couture. Une Sailrite n’est pas bon marché et je ne suis pas sûre que je recommanderais d’en acheter une. Après tout, les grands projets nécessitant une machine industrielle sont bien plus difficiles à réaliser quand on travaille depuis le bateau. Mais la nôtre a mérité sa place, nous permettant entre autre de faire au cours des 18 derniers mois :

  • Les coussins d’extérieur
  • Des panneaux d’ombrage tout autour du cockpit
  • Tapis de jeu Lego
  • Sacs de rangement divers et organisateurs dans le cockpit
  • House de protection pour l’annexe
  • Toutous pour enfants (cadeaux d’anniversaire faits maison quand on est loin des magasins !)
  • Déguisements d’Halloween
  • Auvents recouvrant le pont pour les bateaux des amis
  • Lee cloth nous permettant de dormir même si le bateau est gîté
  • Harnais pour les enfants lorsqu’on est en passage, les aidant à être confortable tout en nous assurant qu’ils restent à l’intérieur du cockpit, quoi qu’il arrive
  • À obtenir quelques mois de plus de nos drapeaux de courtoisie !
Les enfants ont appelé notre annexe Icecream. Alors, ça lui prenait un logo digne de son nom! 😀

Le prochain projet: refaire tous les coussins intérieurs qui ont été, depuis que nous avons acheté le bateau, une collection de draps, serviettes et couvertures. Rien de tout ça n’est essentiel, mais a rendu notre environnement plus agréable et mieux organisé. Mieux encore, la plupart ont été fabriqués avec des bouts de tissus récupéré, le coût total étant ridiculement bas.

Low friction rings

Les low friction ring sont exactement ce que leur nom indique : un anneau à très faible friction. Elles remplacent une poulie, étant particulièrement bien adapté dans les situation où il suffit de faire dévier une ligne, ou dans une application relativement statique. Les pro les aiment pour leur rapport solidité/poids. Je les aime parce qu’elles ne peuvent juste pas briser; c’est juste un anneau d’aluminium! Mais surtout, elles sont bon marché ! Une poulie simple pour Pablo coûte entre 150$ et 800$, selon l’application. Un low friction ring; 20$. Bien sûr, elles ne sont pas aussi efficaces que les poulies à double roulement à billes pleine course de 800$. Mais comme backup, elles sont imbattables. Nous en avons acheté quelques-unes “juste au cas” avant de partir et bien sûr, l’énorme poulie de renvoi de génois a explosée en passage vers St-Martin. Un rapide virement de bord et 5 minutes plus tard, un low friction ring prenait le relais. Ça a tellement bien fonctionné que ce n’est qu’une fois arrivés à Grenade, 4 mois plus tard, que nous avons réparer le réas. En route vers Bonaire, nous avons sortie pour la première fois d’utiliser notre whisker pole, uniquement pour réaliser que Pablo n’avait probablement jamais été gréé pour. Il manquait sérieusement de gréement courant! Peu importe! Nous glissions dans une glorieuse navigation au portant une heure plus tard, grâce à 5 low friction ring qui gardent le tout sous contrôle et quelques vieux cordage qui s’empilaient dans le compartiment a voile. Dyneema et low friction ring : on ne devrait jamais prendre la mer sans!

Robot culinaire

Notre dernier achat sur Pablo – après avoir plaidé ma cause à Cass pendant les 6 derniers mois. Depuis que nous l’avons acheté, il semble que la plupart de nos diners se composent de quelques concombres avec de l’houmous fait maison ou la fameuse salsa en 22 secondes de Sam quelques tortillas de maïs. Mieux encore, la mousse au chocolat à base de pois chiches, cacao et miel est aussi bonne et nourrissante que santé !

Lego

Dois-je en dire plus ? LE jeu dont personne ne se lasse, incluant papa! Notre collection de legos battus (pour la plupart, les legos de Cass quand elle était jeune) a libéré plus de temps libre que 8000$ de baby sitter ne nous auraient donné. Bien sûr, il y a des inconvénients, comme marcher nu pieds sur des légo dans le cockpit en pleine manoeuvre, mais c’est un bien petit prix à payer pour garder sa santé mentale. Et la plupart des frustrations se règlent avec un tapis de jeu, fait maison, (voir plus haut!), fait avec les vieux rideaux de la maison et une serviette trouée!

Et quel est l’achat le plus cher que nous ayons fait et qui n’a même jamais été utilisé ? Notre radeau de sauvetage. Mais bizarrement, ça ne me dérange pas ! 🙂

Notre radeau de survie, surnommé Oliver, durant sa re-certification. En espérant ne jamais le revoir. Pourquoi Oliver? Le nom semble parfait pour quelqu’un qui reste avec toi coute que coute!

You may also like

Un commentaire

  • Micheline Houle April 26, 2020   Répondre →

    Je vous souhaite de n’avoir jamais besoin de l’aide d’Olivier.

Laissez-nous un message