Chapitre 26. Les vacances bien méritées

-Sam, ça va être Noël bieeennnnttôôôôôôt, dis-je en trépignant sur place comme une gamine qui a hâte de voir le Père Noël.

-Bof ouais. Pour ce que ça veut dire…

-Coudonc. T’as donc ben pas l’air excité?

-C’est pas comme si ça changeait vraiment quelque chose, il reste quand même du travail à faire sur le bateau.

-Wooooh minute, quoi? NONNNN!!!!! Tu vas prendre des jours sans travailler pour Noël certain, m’sieur Jobin!

C’était un ordre. Sam avait besoin d’un break.

-Ok, on va prendre 2 jours de repos.

-Parfait! À midi le 24 décembre, on arrête les projets pour 2 jours

-Ça marche Cass.

Après avoir triché et travailler jusqu’à 14h45, on a allumé les tites lumières de Noël, on s’est mis de la musique de Noël (c’est pas Noël sans les tites lumières, ok?), on a mis du Baileys dans nos cafés et Charlie Brown de Noël en arrière fond, pendant que les enfants cuisinaient des biscuits.

Un Noël pas très blanc!

-Tu sais Cass, il y a quelque chose qui cloche avec le panneau qui indique notre consommation électrique. Je dois investiguer ça avec Neil après Noël, que Sam me lance quelques minutes après le début officiel de nos vacances.

-C’est une bonne chose qu’on soit sur le même mooring donc!

-Oui. Et d’ici à ce que j’aie trouvé ce qui se passe, il va falloir se calmer sur l’électricité aussi.

-Se calmer? Comme quoi, mettons?

-Pas de films, pas de serveur en marche, pas d’ordinateur, pas de lumière de Noël…

-QUOI!????? (ce qui voulait dire : « T’es fou!??)

-Juste les lumières tirent 5 ampères de l’heure. Va falloir être doux avec les batteries pour un bout.

-Mais, dis-je sur un ton vraiment déçu, Noël n’est pas pareil sans les lumières…

-Je sais Cass, mais c’est déjà pas pareil… Sans la neige, sans la famille et les amis…

-Mais Sam! (et c’est là que j’ai senti mes yeux se remplir d’eau, preuve irréfutable de mon amour pour les lumières de Noël)

-On doit trouver le problème des batteries Cass. Je pense même qu’on va peut-être devoir les changer…

-Merde. Ok. Ça, il faut le faire avant de traverser aux Bahamas.

-On verra.

-Ok…

J’étais déçue, mais c’était nécessaire. Pour moi, Noël est une période qui dure habituellement de « ta dernière semaine de travail, jusqu’à ton premier jour de travail après la nouvelle année ». Mais pas cette année. Noël a littéralement duré 1 jour et demi. Pour la première fois.

****

Après investigation, il nous est vite apparu clair qu’on devait changer les batteries du bateau et qu’on en avait pour facile 2 semaines d’attente de livraison. Les autres projets quasi-terminés, nous avons décidé d’aller de profiter de cette pause non prévue pour aller passer du temps chez mon oncle à Port St-Lucie.

-On vous a acheté de quoi faire des banana splits aux enfants!, m’a lancée d’entrée de jeu en arrivant ma cousine, hypra excitée.

-Wow! C’est l’fun ça, vous avez acheté quoi?

-Crème glacée, bananes, Smarties, sirop de chocolat, sirop de fraise et sirop de caramel, crème fouettée et les cerises pour le dessus. On a aussi des chips, des trempettes, des chocolats, des hot dogs et des popsicles.

-WOOOW!

-On vous a pris aussi du vin, des bières, on a du rhum, rhum épicé, de quoi faire des gin tonic, de la tequila et des mix pour les margarita et des margarita à la fraise. On peut aller chercher autre chose si vous voulez. On savait pas trop.

-Wowwwwww!

Mon oncle est alors arrivé dans le hall d’entrée, en lançant à Sam :

-Sam, vient dans le garage choisir tes clubs. Je t’emmène jouer au golf cet après-midi!

-WOOOAAHHH!!

Et ainsi passèrent les deux semaines les plus sucrées de notre vie. Les enfants se sont gavés de popsicles et de chocolat, ont regardé des dessins animés et ont nagé dans la piscine à longueur de journée. Sam a joué au golf et a conduit des voitures de luxe. Cass a bu des rhum coconut et passé du temps avec sa famille. Des vacances EXTRAORDINAIRES! Extraordinaires notamment parce que nous étions loin du bateau, et donc, loin des travaux de réparation et des longues journées de travail.

Une des voitures que Sam a conduit pendant notre semaine à Port Ste-Lucie!

Après près d’une semaine de ce traitement royal, il était temps de retourner à Pablo. Et le timing était parfait car le téléphone a sonné le lendemain de notre arrivée. C’était la marina près de l’endroit où nous étions ancrés :

-Ehhhh.. Il y a un camion avec 900 livres de batteries pour vous! Qui est-ce qui vient chercher ça?!

-J’arrive tout de suite, a répondu Sam sur un ton décidé et franchement enthousiaste.

Et voilà. Les vacances en janvier étaient maintenant officiellement terminées. Des vacances qui ont permis à Sam de prendre le repos physique et mental dont il avait besoin. Et avec l’arrivée des batteries, ça voulait aussi dire de pouvoir avoir l’électricité nécessaire pour enfin mettre le cap vers les Bahamas (et mettre des lumières de Noël à nouveau, hehe!) 😉

Salty vivait le rêve à ce moment précis, sur le bord de la piscine, dans son monde rose, sa couleur préférée. 🙂

 

You may also like

Laissez-nous un message