L’école sur Pablo

Je ne suis pas professeur de profession, mais c’est mon travail de faire l’école à Salty.

Voici son programme complet:

  • Drill – 5 minutes
  • Apprentissage de la lecture – 20 minutes
  • Apprentissage de l’écriture – 20 minutes
  • Apprentissage des maths – 20 minutes

7 jours par semaine, de 7h30 à 8h30 – avec mon café du matin.

C’est tout. Je trouve cela ultra simple. J’adore. Mon but est de faire une école courte et efficace. Pour être claire, je ne pense pas que l’école devrait être plate et ennuyante. Et j’admire les professeurs de pré-scolaire qui trouvent milles façons de rendre les journées de leurs minis plus ludique. Mais Salty n’a que 7h d’école par semaine. Alors j’avoue que d’y aller 100% académique dans cette optique ne me me fait pas sentir coupable, pas pantoute.

J’ai été beaucoup inspirée par le livre “Homeschooling Teacher” de Kate Laird pour développer le programme droit au but et court d’école pour Salty. Le but ultime : laisser à Salty le plus de temps pour apprendre HORS de l’école.

5 MINUTES DE DRILL

Pour apprendre les chiffres, j’ai essayé des (trop belles!) images sur le mur. Le chiffre 6 était fait avec des sausices attachées ensemble. Je trouvais ça brillant : 6 saucisses. Ça rime, c’est drôle! Le truc parfait pour s’en rappeler quoi!

Salty N’A JAMAIS appris le chiffre 6 grâce à mon fantastique dessin. De mon côté, j’ai appris que Salty assimile mieux la matière à force de répétition plutôt que de truc mnémotechniques. Peut-être que Matey sera différent et que lui appréciera à sa juste valeur le dessin des saucisses.

Nous avons une boite avec des cartes. Je sépare lettres, chiffres, additions, peu importe la matière voulue en 7 différentes piles. Chaque jour, je prend une nouvelle pile et pose les questions à Salty. Les cartes connues avec spontanéité sont envoyées dans la pile qui sera demandée dans 1 semaine. Les cartes de bonnes réponses demandant de la réflexion sont envoyées dans la pile demandées dans 3-4 jours. Les cartes qui se voient donner une mauvaise réponse sont redemandées jusqu’à ce qu’on obtienne une bonne réponse. Puis elles sont mise dans la pile qui sera demandée dès le lendemain.

Ça semble aride. Mais Salty aime les cartes, et le fait aussi que la boîte qui les contiennent est rose. Bonus, la drill dure en général bien moins que 5 minutes.

Ne me demandez pas de faire un bricolage en forme du chiffre 6 dans lequel l’enfant doit coller un mélange de sable et de brillants. Je ne doute pas qu’à force de répétition, de pâte à modeler et autre, elle apprendrait sûrement le chiffre 6. Ça semble bien plus ludique justement! Alors pourquoi ne pas faire ça? Parce qu’en 5 minutes, je couvre plusieurs chiffres, plusieurs nombres, des lettres et des additions. Alors qu’en 5 minutes, j’ai à peine le temps de sortir le matériel. Et ne me parlez pas du temps pour ramasser les maudits brillants après…

Elle apprend plus de choses et plus vite. Ce qui lui donne encore plus de temps pour faire ses bricolages à elle plus tard dans la journée. On est tous gagnants.

Apprendre les comportements en société : partager, construire sur les idées des autres, la créativité et le fait que marcher sur un lego ça fait mal, sont toute sorte de chose qu’on apprend pas assis sur une chaise d’école en général.

20 MINUTES DE LECTURE

Je me suis dit qu’apprendre à lire à Salty était ma tâche la plus importante. Je n’ai pas voulu laisser cela au hasard, alors j’ai choisi de prendre une méthode toute-faite, “Teach your children to read in 100 lessons“. Ils utilisent une alphabet spécial appelé DISTAR grâce auquel tous les mots peuvent être lus par l’enfant de façon régulière. Par exemple, les lettres muettes sont écrites plus petites. L’enfant passe par dessus sans les lire, mais s’habitue à voir le bon orthographe malgré tout. Ça marche particulièrement bien avec Salty.

Nous avons choisi de lui apprendre à lire en Anglais d’abord seulement parce que cette méthode n’existe que pour l’Anglais. Nous avons commencé début Août. À ce jour, Salty a le niveau de lecture d’un enfant de deuxième année. Une fois les 100 leçons terminées, nous avons continué à pratiquer avec les romans pour enfants et livres de science pour développer plus de fluiditié et d’endurance. J’ai attendu 2 mois et nous avons commencé à apprendre le Français sans plus tarder. J’ai copié les principes de l’alphabet DISTAR et ai créé des lettres-symboles pour les sons uniques à langue Française. Elle a lu son premier petit texte en Français 2 jours plus tard.

L’alphabet DISTAR comporte des symboles faits pour rendre tous les mots lisibles de façon régulière. Il se convertit à l’alphabet standard au fil des leçons sans effort.

20 MINUTES D’ÉCRITURE

Il n’y a pas de bonnes raisons d’inciter Salty à écrire à 5 ans. Mais elle AIME ça et a toujours joué à faire semblant d’écrire. Comme elle manie le crayon avec autant d’agilité qu’un fleuret, j’ai décidé de lui apprendre les lettres attachées dès le départ. Certaines études indiquent que les enfants sont confus entre la lecture en lettre détachées et l’écriture en lettres attachées. D’autres à l’inverse concluent que l’apprentissage des lettres détachées en premier ralentie la fluidité pour apprendre les lettres détachées. Qui a raison!? Tout ce que je sais, c’est que les lettres détachées sont plus rapides pour écrire et que ce n’est pas plus difficile de faire un z en lettre attachée que d’apprendre à dessiner la forme d’un coeur. C’est son goût et sa dextérité qui m’ont décidée. Encore une fois, j’ai choisi une méthode, “Learn To Write Without Tears“. Bien entendu, cette méthode et celle de la lecture ne montraient pas les lettres dans le même ordre. Elle a appris à lire les lettres A, M et S en premier, tandis qu’à l’écrit, on voyait L, E et T. Je me suis demandée si cela serait un peu mélangeant. Ça ne l’a pas été du tout. Maintenant, elle écrit des mots que j’épelle. Nous pratiquons en écrivant dans son journal ou en faisant des lettres pour la famille ou amis. Elle choisit l’idée, je convertie en phrase simple, j’épelle lettre à lettre.

Quand j’y pense, c’était bien de lui montrer en lettres attachées d’abord. Car elle écrit maintenant autant en lettres attachées que détachées. Pourquoi? Bien sûr, elle a appris l’alphabet avec des lettres détachées. Et comme ce qui est une matière d’école n’est pas aussi amusant, elle joue à écrire en dehors de l’école en lettres détachées. Le meilleur des 2 mondes pour peu d’efforts encore une fois.

*Note que Salty écrit des lettres, mais n’apprends pas encore l’orthographe des mots. Ainsi, dans ces moments de jeux, elle écrira SKOOL, pour école (School) et HAWS pour maison (house), COOCY (pour cookie). Qui peut la blâmer, à 5 ans, je trouve ça tôt pour les listes d’orthographes.

Handwriting Without Tears fait apprendre les lettres avec les même mouvements dans un même bloc.

20 MINUTES OF MATHS

J’étais quand même bonne en math! Jusqu’à ce que je ne devienne terrible. Mais comme la transition s’est fait durant le secondaire, je me dis que j’ai encore du temps devant moi avant de me sentir inadéquate à enseigner les maths. Pourtant, cette réflexion m’a incité à me renseigner sur les façons d’enseigner les mathématiques. Je devais trouver une méthode qui me rejoins, avec laquelle je me sens à l’aise d’enseigner. L’ordre, le type d’exercice, la philosophie. J’ai choisi le programme de mathématique de Singapour. Leur idée est de toujours commencer avec du concret, ensuite des pictogrammes, pour finir avec la façon abstraite, soit les formules mathématiques. Donc, tant que Salty ne comprendra pas clairement que 3 bananes sur le comptoire et 2 autres bananes en font 5 en tout, on ne passera pas au pictogramme et surtout pas à 3+2=5. Cela marche bien avec elle. Bonus pour moi comme prof, lorsqu’on passe d’un type d’enseignement à l’autre (de concret à pictogramme, ou de pictogramme à abstrait) je peux constater immédiatement si Salty a réellement compris la matière. Cela me permet de stopper, ralentir, revenir en arrière avant d’être allé trop loin et de lui créer des exercices additionnels. Mon but pour les mathématiques. à 5 ans est juste de commencer, et continuer, persévérer doucement. De toute façon, elle est en avance avec ce que les enfants de son âge verraient au Québec alors, pas de presse!

Nous utilisons des blocs et réglettes en bois que Sam a fabriqué avant notre départ du Canada pour la partie concrète. Parfois, on utilise des schtroumpfs aussi.
2 heures dans le sous-sol d’un ami durant un brunch et Sam est réapparu avec les blocs pour les mathématiques. Un petit 30$ de sauvé. Et l’odeur du bois nous rappelle son établi chéri.

Et c’est tout! Le petite déjeuner est servi.

Tout ce qui est “assis dans une classe” est là. Ennuyant? Trop académique? … Et bien, c’est un point de vue. Mais, considérant qu’il est 8h30 du matin, que nous avons fait l’école au moment de la journée où son focus et énergie sont au maximum, que la vitesse d’apprentissage (quelle qu’elle soit) est optimale comme aucun autre étudiant ne ralenti ou force à accélérer, je trouve que pour peu de temps investi, les résultats sont ÉNORMES.

Et ensuite? Ah, mais elle a sa journée complète pour jouer, jouer et jouer! Elle a le monde à découvrir avec son regard d’enfant, à expérimenter et puis, faire ce que les enfants devraient faire à son âge : jouer encore plus.

*Évidemment, il y plus à apprendre, l’école de la vie! Mais ça c’est une autre blogue.

Une autre arme secrète à apprendre en dehors de l’école pour passer au travers de la vie plus facilement : le sens de l’humour!

You may also like

3 Commentaires

  • Micheline Houle May 10, 2020   Répondre →

    Comme c’est intéressant… J’adore voir comment se passe votre quotidien. Super intéressant !!! Bisous XOXOXO

  • Réjeanne May 10, 2020   Répondre →

    Oh comme c’est intéressant et instructif de lire ce blog! Bravo pour ta recherche de méthodes et la persévérance dans l’application quotidienne. Et tellement d’accord avec le jouer et jouer encore plus! Et qu’elle belle photo espiègle de Sally pour finir le tout! 😉 Elle ressemble beaucoup à Sam sur cette photo d’ailleurs!
    Je vous aime!
    Réj. Xxxx

  • Jacinthe DC May 10, 2020   Répondre →

    Chapeau Cass! Ça me fascine toutes tes recherches, la préparation, les réflexions pour choisir et offrir un enseignement des plus adaptés d’abord pour ta fille, puis pour le contexte de vie sur le bateau. J’ai adoré en apprendre davantage sur cette facette de votre vie au large ;-). Bonne continuation! Salutation à toute la belle famille xxx

Laissez-nous un message